• C'était hier ...

     

    Je tournais en rond, comme un lion en cage, attendant, attendant encore ...

     

    L'attente paraissait interminable, mais je n'avais pas d'autres solutions, alors ...

     

    Je tournais en rond, comme un lion en cage, attendant, attendant encore ...

     

    La pièce n'était pas très grande et je ne pouvais aller ailleurs, car on devait venir me chercher, alors ...

     

    Je tournais en rond, comme un lion en cage, attendant, attendant encore ...

     

    J'ai un peu tué le temps en passant quelques coups de téléphone, mais personne à l'horizon, alors ...

     

    Je tournais en rond, comme un lion en cage, attendant, attendant encore ...

     

    C'est dans ces moments là, que les secondes donnent l'impression d'être des heures, les minutes des semaines entières et les heures ressemblent à des éternités mises bout à bout.

     

    Et puis, elle est arrivée, cette seconde sans nom, celle qui me donnait le top départ, celle qui déclencha une montée d'adrénaline en même temps que je montais les marches de l'escalier qui devait me faire entrer dans une nouvelle ère, un changement radical de ma vie.

     

    Un changement tout aussi bien pour moi que pour les autres.

     

    Enfin, c'est surtout le regard des autres qui allait changer.

     

    Je frappais à la porte de mon destin et on m'ouvrit.

     

    Il ne fallut qu'un demi-millionnième de seconde pour qu'on me tendit les bras et que des larmes de joie d'une intensité jamais renouvelée depuis se mettent à couler le long de mes joues alors qu'on déposait dans le creux de mes bras un morceau de tissu et son contenu.

     

    A cette seconde précise, j'étais officiellement devenu un père et cela changea tout dans ma vie.

     

    C'est à cette seconde précise que je basculais également dans un univers magique dans lequel je suis resté plongé un certain temps.

     

    Je tenais dans mes bras, un tout petit bonhomme, fragile qui me regardait avec ses grands yeux marrons (oui, ce crétin n'a pas trouver utile d'avoir les yeux bleus comme son père ! Pfff).

     

    Nous faisions connaissance, nous nous regardions dans les yeux et nous scellions ensemble un pacte, nous étions père et fils, et ce pacte était signé pour nos vies entières.

     

    Il me souriait, il était beau, j'étais le plus heureux des hommes.

     

    Sous l'oeil bienveillant de l'infirmière, je lui donnais son premier bain, pour le débarrasser des traces de son début de vie quelque peu aquatique et dévoiler sa peau rosée qui se cachait derrière ces traces blanches dont il était recouvert.

     

    Il se laissait faire, totalement en confiance, comme s'il savait qui j'étais, comme s'il savait qu'à compter de ce jour là, je serai toujours là pour lui, pour le protéger, pour l'aimer comme je pourrais, mais qu'il pourrait toujours compter sur moi.

     

    Je lui parlais et il me répondait par ses regards.

     

    Le temps s'était totalement arrêté, nous n'étions que tous deux, seuls au monde, mais heureux.

     

    Lorsqu'il fut tout propre je le séchais et le pelotonnais dans une serviette.

     

    Je m'assis avec cette petite merveille dans mes bras.

     

    J'étais aux anges, plus rien ne comptait que ce petit être qui allait grandir et être source de nombreuses joies et fiertés dans les années qui suivraient.

     

    C'était, il y a pile 20 ans ...

    ... et pourtant ...

                                                             c'était hier.

    « Plombier, robinet et playboys ...Y'a que le titre qui compte 2 »

  • Commentaires

    2
    Samedi 27 Avril 2013 à 11:23

    @Traileurfou :

    Tu me connais assez pour savoir que j'essaye de surprendre par une chute de rein vertigineuse inattendue, alors merci du compliment, cette fois il semble que ce soit réussi :)

    1
    traileurfou
    Samedi 30 Mars 2013 à 15:01

    Je me demandais ou tu voulais en venir , la surprise fût totalement  attendrissante  



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :