• La vie à crédit ...

    La vie à crédit ...

     

    ou à débit, c'est selon que l'on voit plutôt

    le verre à moitié vide ou le verre à moitié plein,

    à moins que ...

     

    l'on soit plutôt tendance comptable ou pas ...

     

    Ce n'est pas la première fois que je le dis, mais il semble que cela s'avère être une vérité.

     

    J'ai du être un parfait salopard dans une vie antérieure, vu ce que je dois rembourser dans celle-là !

     

    Et j'ai forcément du bouffer mon quota de bonheur.

     

    Les emmerdes n'arrivant jamais seules, à la place des habituelles chutes de neige de décembre, en ce moment c'est pluie intense d'emmerdes en tous genres.

     

    Mais bon, je ne vais pas m'éterniser, les seules qui vous intéressent ce sont celles qui concernent mes histoires de cul !

     

    Pas la peine de faire les vierges effarouchées, je vous connais bande de petits pervers lubriques .

     

    On est dimanche, je viens de rentrer du marché, et vous êtes là, haletant, la langue pendante à attendre que je vous repaisse de votre pitance lubrique en vous racontant mes exploits de ces derniers jours.

     

    Si, si, ne dites pas le contraire !

     

    Donc, vendredi, le programme c'était le beau S, jeune playboy ayant honteusement dragué le Virus avec une intention non dissimulée d'en faire un mari idéal (si, si, je vous assure c'est possible ! Je suis un mari parfait ! mdr).

     

    Et bien, avec la chance qui caractérise le Virus, le beau S a disparu.

    Messages, textos et appels téléphoniques, n'ont eu aucun effet !

    Il n'y a personne pour répondre.

     

    C'est d'ailleurs une épidémie qui devrait être prise en charge par les organes compétents de notre gouvernement car le beau R qui voulait un plan cul avec le torride Virus a été contaminé et a aussi disparu de la surface de la planète comme par magie (Noire, la magie ! Grrrr).


    Il y a toujours le charmant C, qui m'a fait un petit signe par message interposé, me rappelant que dès qu'il aura quelques disponibilités dans son agenda, il a une toujours folle envie que le Virus lui fasse du bien (Espérons que l'envie perdure).


    Le regard craquant de M est toujours en train de réfléchir, mais par expérience, je sais que la réflexion pour se lancer dans un plan cul, n'est pas forcément de bonne augure, mais nous verrons bien.


    Depuis, il y a le mignon petit H qui est venu toquer à la porte du Virus et qui comme C attend une opportunité agendaïstique pour se taper le Virus.


    Et il y a aussi le superbement bien foutu D qui du haut de ses 31 piges, se tâte pour se faire un sauna avec le Virus, quand son chéri plus jeune de 10 ans aura le dos tourné.


    C'est bien beau tout ça, Monsieur le Virus, nous raconter les fantasmes de ces garçons qui n'ont de couilles que parce qu'elles pendent sous leur bite, c'est du déjà vu !


    Et le beau N dans tout ça ! T'as remis le couvert ?


    Ben, c'était prévu pour ce soir !


    Mais (Et oui, voilà le retour de cette saloperie de mot de merde à la con qui pourri tout !), le Virus étant un veinard invétéré dont le hasard s'amuse à se jouer autant qu'il le peut, a reçu une putain de sacrée surprise par le biais d'un texto émanant du beau N.


    Un texto bref, percutant et dont le message subliminal incorporé à l'intérieur ne laissait aucun doute sur les pensées du beau N :

    "T'es trop bavard monsieur Maxivirus."


    C'est bien ma veine, j'ai perdu un fan !


    Mais tout n'est pas perdu, J a très envie de gouter au Virus et on a rendez-vous mercredi, alors si l'épidémie ne l'atteint pas, j'aurais peut être un PCF a vous raconter.


    Affaire à suivre ...


    « Tati des couilles ...La hot du Père Noël ... »

  • Commentaires

    7
    Vendredi 16 Décembre 2011 à 12:07

    @ Jay :

    Il va falloir que tu lise tout le Virus !

    Car ce n'est un secret pour personne, le Virus est un exécrable plan cul (probablement parce qu'il n'aime pas ça, mais qu'il n'est qu'un homme après tout et qu'il lui faut bien de temps en temps assouvir les pulsions de sa libido), mais c'est un spécialiste de la tendresse.

    Et heureusement que je ne cuisine mes amis qu'avec des mots, sinon au manque de tendresse qui accule ma solitude au point de me déchirer la panse à certains moments, je devrais en plus me battre contre les démons de l'isolement tel un robinson crusoé se noyant dans un océan d'indifférence.

    6
    Vendredi 16 Décembre 2011 à 11:19

    N'y a -t-il que les plans cul qui t'intéressent, ou bien le beau J (un autre que celui que tu évoques) aurait-il une chance de faire ami-ami avec toi sans pour autant passer à la casserole de manière systématique ? Et la tendresse, putain de merde ?!

    5
    Mardi 13 Décembre 2011 à 14:52

    Petit cachotier ! lol

    Bienvenu dans la blogo :)

    4
    LPR
    Mardi 13 Décembre 2011 à 13:17

    Mystérieux, non, en savoir plus, tu en sait dèjà un peu. Ah oui tu est un charmeur. Normal pour quelqu'un à la  recherche de sa moitié; 

    3
    PQ
    Lundi 12 Décembre 2011 à 07:48

    Que dire  serions nous plusieurs dans le meme cas ces tesmps derniers ?

    2
    Lundi 12 Décembre 2011 à 01:23

    @ LPR :

    Mais qui es-tu mystérieux visiteur ?

    Tu me trouve charmant, je veux donc n savoir plus

    1
    LPR
    Dimanche 11 Décembre 2011 à 21:30

    C'est vrai Maxivirus tu es très bavard, mais tu est charmant. Je sais c'est le prince charmant que tu cherches et pour ça tu as beaucoup de mérite car tu es persévèrant. Soit patient, il viendra quand tu t'y attendras pas. Je sais......



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :